Trader sur le forex avec des graphiques en chandeliers

graphiques-chandeliers-forex

La découverte de la bonne stratégie de trading est une chose qui peut déterminer vos résultats quotidiens en tant que trader, peu importe le marché que vous traitez. Il y a des personnes qui vont passer beaucoup de temps à la recherche ou la création d’une stratégie profitable et puis, pour finir, la laisser tomber. C’est la raison pour laquelle, quand vous pensez avoir détecté une formule, un système ou quoi que ce soit avec du potentiel, vous devriez auparavant les tester autant que possible.

Les graphiques en chandeliers existent depuis de nombreuses années. Les tendances qui se dessinent sur les graphiques aident un trader à prévoir la direction que va prendre le cours d’un actif et, en cela, va l’aider à prendre sa décision d’investissement. « Wick Trading » (trait dans le texte) est un style de graphique recherché, basé sur ce que nous montre ses dessins et c’est celui dont nous allons parler. La raison de sa popularité est que les longueurs et les traits qui dépassent la base du chandelier ont toutes leurs importances et nous les utilisons pour essayer de déterminer le mouvement futur du cours de l’actif. Les transactions sont fixées en fonction des prix que vous avez sur l’écran en face de vous.

Afin d’analyser ceci plus en détail, nous allons utiliser des images à partir d’un graphique « MetaTrader 4.0 ». Ces graphiques sont fournis par la plupart des courtiers. Bien que vous puissiez utiliser ces traits sur n’importe quelle paire de devises avec des variations différentes, nous allons nous concentrer sur l’EURUSD. Cette paire de devises est la plus liquide et permet d’avoir les meilleurs mouvements pendant les heures de pointe de la cotation.
Lorsqu’on cherche à obtenir une possibilité de trading avec ces chandeliers en question, plusieurs méthodes possibles s’offrent à vous. Nous aimons particulièrement utiliser les chandeliers « cinq minutes » pour nous aider dans nos transactions. Il existe deux grandes configurations qui se manifestent une fois que le trait du chandelier s’est développé.

Quelques règles importantes

Essayez le plus possible de garder la tendance actuelle globale pour la journée ou la semaine en cours. (Ce n’est pas d’une importance cruciale mais cela donne un peu plus de quantité de mouvement)
Si le prix se trouve être un nombre entier, assurez-vous de l’utiliser comme point d’inversion. Nous allons analyser ce sujet plus en détail.
Ne faites pas des transactions sur tous les traits que vous voyez.
Recherchez les mouvements extrêmes avec un long trait avant d’ouvrir une position.
Quand nous parlons d’ouvrir une position, nous voulons dire une position qui va dans le sens inverse du trait.

Bien entendu, une image est beaucoup plus parlante que les mots. Ce que représente l’image (1) ci-dessous est un graphique « cinq minutes » de la cotation EURUSD au cours de la session de New-York. Cette configuration montre clairement la consolidation de la cotation exactement en dessous de la ligne rose avant de finalement la casser à la hausse. La chose importante à noter ici, est que cette ligne est sur le chiffre rond de 1,3000. On peut avoir une bonne stratégie avec les nombres entiers ou chiffres ronds, mais dans cet exemple de transaction, le trait conforte clairement notre prise de position.

Les ombres des chandeliers indiquent la force du mouvement
Les ombres des chandeliers indiquent la force du mouvement

A partir du moment que le prix a cassé un nombre entier, vous pouvez en déduire que la résistance va être très forte. La tendance était légèrement à la hausse et les conditions globales du marché n’étaient pas extrêmement haussier. Il est important de toujours regarder quel est le moment où vous voulez faire la transaction et de faire bien attention aux communiqués de presse (liés à l’agenda économique). Au moment où le cours prend son envol, vous remarquerez qu’au sommet de la chandelle « 5 minutes » elle est accompagnée d’un grand trait vertical représentant 8 pips.

Avec cette méthode, nous recherchons des traits de 7 pips ou plus. Ce trait signifie que les traders se sont mis à vendre dès que le cours a atteint le nombre entier et, par conséquent, ont créé une résistance à ce niveau. Le cours est alors descendu et de nombreuses personnes ont été pris au piège par la vente subite de l’EUR. Les traders ayant alors des positions ouvertes sur cette paire de devises ont emboîté le pas provoquant une baisse rapide de près de 50 pips en moins de deux heures. Cela crée une parfaite inversion de tendance avec plusieurs facteurs supplémentaires qui ont été ajouté à la pression baissière.

Comment savoir quand il faut entrer ?

Cela ne s’apprend pas du jour au lendemain mais cela s’acquiert avec le temps. Nous recherchons une ou deux choses pour effectuer notre entrée dans le marché.
On peut entrer sur le marché les yeux fermés tout de suite après que le trait de la chandelle se rapproche de la zone tout en plaçant un « stop » au-dessus du trait ou à proximité de la prochaine zone de support / résistance en fonction de la direction de votre position. Cela devra être déterminé individuellement au cas par cas.
Une autre manière de procéder est d’observer la montée de la chandelle sur le cours du trait au fur et à mesure qu’elle se développe. Cela pourrait se produire sur la prochaine voir même plusieurs chandelles plus tard. Nous reviendrons à ce sujet dans un avenir proche.

Comment savoir quand il faut sortir ?

C’est probablement la question la plus difficile à répondre, car cela dépend de votre tolérance au risque. Parfois, il est préférable de prendre le peu qui vous reste et tourner le dos au marché. En d’autres occasions, vous choisiriez de prendre un peu de bénéfices et laisser le reste courir sur la position. Cela est à vous de voir. Pour notre part, nous considérons qu’il est préférable de toujours prendre ses bénéfices et d’essayer d’obtenir un gain supplémentaire en laissant une partie ouverte. Si votre position se trouve être un lot standard, vous pourriez sortir 0.6 et laisser une limite de déclenchement pour les 0.4 restant. Si vous traitez les options binaires, vous devez fixer un temps limite et clôturer cette transaction dans le délai d’expiration.

Une autre façon d’aborder ces longs traits de chandelles est d’observer l’historique, car cela peut se répeter à l’avenir. Ceci n’est pas une règle infaillible, bien sûr, mais si vous voyez un trait bien en place en début de matinée, il peut redescendre plus tard dans la journée. Ce qui implique que le cours devra remonter jusqu’à son niveau atteint au préalable et va rencontrer une forte résistance ou soutien selon sa direction.

L’Image 2 montre la cotation avec un grand trait tard dans la journée. Vous aurez besoin de rester attentif au marché si vous voulez trouver des graphiques avec une telle configuration. Remarquez comment un énorme trait de presque 20 pips s’est formé. Il a ensuite chuté de cette hauteur pour se retrouver au point initial. Plusieurs heures plus tard, observez comment ce trait a été testé. Dans ce cas précis, vous pouvez choisir de le laisser la position courir en hausse ou d’ouvrir une position plus courte alors que le prix est en train de monter. Le prix a été plus haut de seulement 1 pip. Une limite de déclenchement placée plusieurs pips au-dessus du niveau du trait d’origine n’aurait pas exécutée.

Cela a pris du temps, mais finalement la cotation a chutée de près de 30 pips de son sommet. En placant une limite, cette configuration vous aurait fait gagner pas mal d’argent.
Évidemment, les transactions basées sur les traits de chandelier ne s’arrête pas là mais cela vous donne une idée de la façon dont vous pouvez aborder le marché à l’avenir pour certains types de transactions. Toutes les paires de devises n’ont pas la même liquidité alors faites attention à la taille des chandeliers avant de les traiter. Un trader jouant la paire GBPUSD va peut-être attendre un trait de 12.pips. Plus vous gagnerez en expérience et plus vous serez en mesure de « sentir » où il y a une bonne occasion à saisir.

Remarques importantes: Ne traitez pas tous les traits Assurez-vous que vous n’avez pas que le trait qui vous donne le signal. Soyez également attentif sur les grands mouvements qui forment un trait pendant les périodes creuses. Les inversions de tendance des traits ont pour habitude de retracer le mouvement et vous donnent la longueur de ce mouvement initial. Selon votre tolérance au risque, vous pouvez faire des petits gains ou partir à la recherche des plus grands mouvements. Vous ne gagnerez pas sur tous les traits alors assurez-vous que vous avez une limite de déclenchement en place pour vous protéger

Attention Le trading sur le marché des changes comporte des risques et ne s’apprend pas à la légère. Utilisez un compte de démonstration avant pour vous entrainer.

La gestion du risque dans le trading du forex

gestion-du-risque-forex

Avant d’ouvrir une position sur le marché des changes, il vous faut déterminer l’objectif à la hausse (récompense) que vous voulez atteindre au cas où le marché va dans le sens que vous avez prévu.
Afin de fixer cette limite, vous devez prendre en considération le « spread » (l’écart entre le prix d’achat et de vente de la monnaie). A noter que cet écart est fixé par les conditions du marché et n’a rien à voir avec les frais que votre courtier facture sur la transaction.

Avant d’être bénéficiaire, vous devez, par conséquent, gagner suffisamment de pips pour d’abord remonter le « spread » et pour ensuite couvrir les frais de votre courtier. En outre, vous ne devez pas oublier de mettre une limite de déclenchement qui exécutera automatiquement votre vente à un prix fixé dans le cas où le marché décide d’aller dans le sens contraire de votre position. La limite de déclenchement automatique n’est ni plus ni moins que votre protection de capital.

Si l’écart entre l’offre et la demande d’une monnaie est de 2 pips et la perte maximum que vous êtes prêt à supporter est 50 de pips, alors vous pouvez fixer votre objectif avec un gain de 152 pips ce qui donne un ratio risque/récompense de l’ordre de 3:1. Autrement dit, une baisse de 50 pips et une hausse de 152 pips sont les conditions pour atteindre l’objectif d’un ratio risque/récompense de 3:1 (150:50).

La meilleure façon d’atteindre un ratio permettant des fluctuations de marché dans le très court terme, est de diminuer le risque de votre capital après chaque transaction. De cette façon, il est possible de suivre la montée du marché et ne pas être forcé de vendre si le marché prend un mouvement imprévu à la baisse à court terme peu de temps après avoir placé votre ordre. Un ratio plus grand risque/récompense est alors possible parce que ce profil tolère plus de fluctuations (ou pertes) car vous engagez moins de capital dans la transaction.

La protection de votre capital et la gestion du risque

Afin de protéger votre capital, il est recommandé de ne pas utiliser plus de 2% de votre avoir disponible par transaction. Cette technique garantit de ne pas tout perdre en cas d’une position catastrophique.
La gestion du risque vise à assurer votre survie même au plus fort de la tempête.

En investissant seulement 2% de votre capital par transaction, vous devriez vous tromper 50 fois de suite (hors frais de courtage) pour rester sur la paille. Une approche encore plus conservatrice consiste à placer uniquement le 2% du capital restant. Cela permet de réduire encore plus le capital employé par position et vous assure que votre compte ne sera jamais à zéro.

Attention Le trading sur le marché des changes comporte des risques et ne s’apprend pas à la légère. Utilisez un compte de démonstration avant pour vous entrainer.

4 éléments clés dans le trading du forex que vous n’apprendrez pas en formation

formation-de-trading-forex

Même s’il y a beaucoup de matières importantes que vous allez apprendre dans un cours de trading pour le Forex, il existe, cependant, des compétences essentielles qui ne s’apprennent pas dans une école u via une formation, toute aussi valable qu’elle soit. Loin de moi l’idée de dénigrer la valeur de l’éducation traditionnelle des transactions sur devises, mais le but est plutôt de souligner les limites de cette dernière.

Quand vous traitez avec de l’argent réel, il vous faudra bien plus que des compétences théoriques afin d’éviter de dilapider tout votre capital de base. Bien sûr, il peut y avoir des programmes conçus spécialement pour vous assister et vous inculquer certaines de ces compétences, mais encore faut-il y avoir accès. Voici d’après ma propre expérience, un bref aperçu de certaines des compétences et des concept clés qu’il faut à tout prix maitriser pour devenir un trader sérieux.

La patience est la mère des vertus

Apprendre à traiter avec succès c’est comme le bon vin, il faut du temps. Le trader doit l’accepter et surtout ne pas croire qu’après seulement quelques heures de théorie, il aura tout appris et que ses transactions seront toujours couronnées de succès. Outre l’enseignement qu’il va recevoir à l’école de Forex, il devra également passer des heures de pratique à faire des transactions avant de pouvoir gagner de l’argent. Il est de commun usage de dire, que pour devenir compétent à quelque matière que ce soit, il est nécessaire d’accumuler dix mille heures de pratique et c’est le temps également nécessaire pour devenir un bon trader, en tout cas cela ne se fera pas du jour au lendemain.

La gestion du risque

Chaque fois que vous entrez dans une transaction, il y a toujours une chance, un risque, pour qu’elle aille dans le sens contraire de votre position et, de ce fat, que vous perdrez votre argent. Pour cette raison, vous devez développer des compétences de gestion du risque qui vous aideront à faire face de telle situation et de les maîtriser avec succès. Un exemple concret de gestion de risques consiste à limiter la quantité d’argent que vous engagez sur une transaction à un certain pourcentage de votre capital de trading. Cette technique permet de limiter le montant de votre perte au cas où la position que vous avez prise va dans le sens contraire de ce que vous aviez prévu. Bien évidemment, cela ne vous empêche pas d’augmenter votre exposition sur une transaction à chaque fois où le marché joue en votre faveur.

Optez pour la vision à long terme

La plupart des débutants dans ce métier ont une idée préconçue et se laissent emporter par tout le battage médiatique entourant le marché des changes et pensent que c’est très facile de faire fortune en un clin d’oeil. La réalité est tout autre et la base fondamentale de toutes les bonnes écoles de Forex est qu’il faut du temps pour faire de l’argent. Tenter de gagner une grosse somme d’argent d’un seul coup sur les marchés peut se terminer de manière catastrophique, à moins d’être vraiment chanceux. Gardez à l’esprit que la seule façon de réaliser des profits substantiels sur le marché des changes est par l’utilisation de l’effet de levier, mais cela augmente aussi considérablement la quantité d’argent que vous pouvez perdre

Adopter une mentalité rationnelle et non émotionnelle

En tant que trader, une des pires choses que vous pouvez faire, ou ne pas faire, c’est de laisser votre position ouverte plutôt que de la clôturer lorsque que le marché va contre vous. Un bon trader accepte l’échec d’une opération et clôture sa position afin de limiter sa perte alors qu’un joueur continue de la laisser courir dans l’espoir qu’elle se retourne en sa faveur.

Attention Le trading sur le marché des changes comporte des risques et ne s’apprend pas à la légère. Utilisez un compte de démonstration avant pour vous entrainer.

Quelques conseils simples pour trader sur le forex

conseils-simples-trading

Oui, c’est simple, mais il faut bien le dire. Dans ma position, j’ai le plaisir de parler quotidiennement à des dizaines de traders débutants. S’il y a une chose que j’ai apprise, c’est que la plupart des débutants renoncent à la formation de base et veulent tout de suite faire le grand saut et commencer à traiter. Il s’agit bien sûr d’une erreur fatale, donc si vous êtes un débutant, prenez le temps d’apprendre les rudiments SACRE BON DIEU!

Vous ne deviendrez pas riche rapidement, l’expérience le fera.

Si vous êtes ici pour devenir riche rapidement, vous êtes juste à côté de la plaque. Ne soyez pas naïfs. L’expérience est votre plus grand atout. Comme c’est le cas avec n’importe quel métier, un homme expérimenté en vaut deux. On me demande souvent : «Nick, comment avez-vous réussi à faire 90 pips alors que moi, sur la même transaction, j’en ai fait seulement 70? » La réponse se trouve dans l’expérience. J’ai cinq ans de pratique derrière moi, ce qui fait de moi un trader efficace. Je vois des choses que les débutants ne voient pas grâce à mon expérience.

Le chemin de la réussite est long; il faut compter 1 à 3 ans avant de devenir un trader accompli

Rappelez-vous toujours que l’activité des transactions sur change est une carrière et non un moyen afin de devenir riche rapidement.

Les experts ? des plaisantins!

Faut-il écouter les opinions d’experts ? Bien sûr!
Le problème avec les marchés financiers, c’est que chaque débutant qui a eu une bonne semaine pense qu’il est devenu un expert. Un autre exemple de type d’expert, encore plus pathétique, est la personne entre 30-60 ans, costume, cravate, qui prétend être un opérateur professionnel et vous supplie d’acheter leur livre. Ces personnes sont, généralement, des traders qui n’ont pas réussi et qui gagnent de l’argent en vous enseignant comment faire de même. Ces soi-disant “experts”, autoproclamés, ont tendance à avoir la même rhétorique:

1. Insistent avec leurs anciennes informations génériques qui ne fonctionnent tout simplement pas.
2. Prétendent qu’ils sont devenus riches et essaient de vendre leurs livres.
3. Assurent sérieusement comment ils ont fait pour gagner $ 1 million avec tout juste $ 1’000.- en un mois.
4. Prouvent leurs dires en vous montrant des relevés de compte “Photoshop”.
5. Utilisent habilement les mathématiques pour falsifier les extraits de compte comme par exemple en doublant les gains.
Ainsi, prenez avec du recul! Ce que la plupart des experts en trading vous disent sont des plaisanteries. Prenez ce qu’ils disent avec une dose de scepticisme.

Faire votre propre analyse

Faisant suite au dernier conseil, suivre aveuglément les autres va vous rendre aveugle. Votre objectif doit être de devenir un bon trader et pas un mouton en suivant les autres.
En tant que trader, vous devez choisir une méthode, un style et apprendre à analyser le marché. Être en mesure de faire votre propre analyse vous rendra plus crédible vis-à-vis des autres et surtout de vous-même car cela vous permettra:

• D’être autonome
• D’apprendre le métier

Si vous choisissez d’être un mouton, de suivre aveuglément un gourou autoproclamé, comment allez-vous gagner de l’argent lorsqu’il cessera de donner des conseils ou que ces conseils cessent de fonctionner? Serez-vous en mesure d’analyser pourquoi avant cela marchait et plus maintenant?

Vous avez une mauvaise série, arrêtez au plus vite!

C’est, de loin, la règle la plus importante d’entre toute. Si je n’avais pas rigoureusement suivi cette règle, je crois que je n’aurais jamais réussi dans ce domaine.
Si vous perdez une série de 3 transactions à la suite, arrêtez tout ! Prenez quelques jours de congé et revenez une fois l’esprit libre. Les séries perdantes sont très dangereuses et ont le potentiel de causer des pertes très importantes.
Je ne peux que répéter l’importance de ce conseil.

Suivre la foule n’est pas forcément la bonne chose à faire

Avez-vous entendu dire que 90% des nouveaux opérateurs échouent? Comme la plupart des statistiques, elle est probablement un peu exagérée. Toutefois, il est juste de dire que la majorité des individus qui débute dans ce marché ne vont pas y arriver.
Je crois que le secret pour ne pas faire comme le 90% est de ne pas suivre la foule. Cela ne signifie pas que vous devez vous couper du monde de la finance mais simplement que vous devez compter sur vous-même en premier lieu. Acquérir suffisamment de connaissances et d’expérience pour être indépendant et non un simple suiveur.

Soyez logique:
1. La grande majorité des débutants échouent.
2. Si je suis la masse, je suis inclus dans la majorité
3. Si je fais partie de la majorité, j’ai de fortes chances d’échouer avec elle
Soyez indépendant dans votre pensée ET NON suiveur.

Restez fidèle à votre méthode

Chaque méthode de trading connaît des hauts et des bas. Aucun système, aucune méthode ne pourra vous apporter 100% de réussite tout au long de l’année. Ma méthode, par exemple, a en moyenne un taux de réussite de 80%. Certaines périodes de l’année, je ne gagne que le 60%, d’autres je gagne 100% des transactions sur une période d’un mois ou deux.

Je sais que chaque année, je vais devoir faire face à quelques mauvaises périodes pendant lesquelles je vais perdre plus que d’habitude, plus que ma moyenne. Je ne perds pas confiance en moi pour autant. Je vais tenir le coup et continuer de l’avant. Le problème avec la plupart des débutants est qu’ils vont renoncer à leur méthode après une mauvaise semaine.

N’abandonnez pas votre méthode lorsque les temps sont durs.

Faites simple

C’est facile. Faites simple!
Il n’y a aucune raison de vous compliquer la vie. Par exemple, ma méthode est extrêmement simple et efficace. Je passe 2-5 heures par semaine à faire du trading et le reste de la semaine à profiter de la vie.
Votre approche ne devrait pas être beaucoup plus compliquée que cela. Les avantages de faire simple sont:
1. Être plus efficace
2. Travailler moins
3. Accélérez votre apprentissage (KISS)
S’il y a une chose à se rappeler dans cet article, alors ça serait celui-ci…

Concentrez-vous sur une seule paire de monnaies

La clé pour passer d’un statut de débutant à celui de pro est de faire des transactions simples. Et l’une des meilleures façons de faire simple est de se focaliser sur une seule paire de monnaies à la fois. C’est l’évidence même et cela me surprend que pas plus de gens ne l’appliquent. Une paire de monnaies permet de vous concentrer sur le comportement de celle-ci et vous permettra d’anticiper ses mouvements.
Il est évident que suivre 5 paires de monnaie en même temps, cela multiplie la difficulté par cinq, car vous aurez à apprendre les caractéristiques de chaque monnaie individuellement et il faut savoir :
1. Elles réagissent différemment aux nouvelles.
2. Se déplacent à des vitesses différentes.
3. Se déplacent à des vitesses différentes selon le moment de la journée.
4. Doit être gérée séparément lorsque vous avez ouvert une position.
En tant que débutant, commencer avec de multiples paires ajoute une dimension de stress et ralentit le processus d’apprentissage.
Donc, commencer avec une seule paire et, une fois assimilée, vous pouvez songer à ajouter autant de paires que vous pensez être capable de pouvoir manipuler.

Choisissez un type de graphique

Les graphiques peuvent être lus avec des périodes temporelles différentes. Comme on l’a mentionné ci-dessus, faire les choses simples, c’est aussi choisir simplement une vue temporelle unique de graphique et de s’y tenir.
Cela présente plusieurs avantages:
1. Travailler sur des périodes de temps multiples ajoute une confusion qui n’est pas simple à maîtriser.
2. Cela améliore l’efficacité et la qualité de votre analyse car vous permet de concentrer plus d’énergie à l’analyse d’un seul graphique.
3. L’observation de plusieurs graphiques avec de différentes approches temporelles peut vous donner des signaux contradictoires. Vous sur-analysez votre objectif.
4. C’est tout simplement plus facile.

Rappelez-vous qu’il s’agit de faire les choses simples. Si vous avez une approche temporelle liée à une seule paire de monnaies, cela réduit votre analyse à un seul graphique. En tant que débutant, vous ne devriez pas vous disperser avec plusieurs graphiques.

Les graphiques doivent être limpides

La plupart des débutants pensent que plus il y a d’indicateurs sur un graphique et mieux c’est. Après tout, les indicateurs n’aident-ils pas à prendre des décisions? Là encore, c’est un faux raisonnement.
Avec de l’expérience, les traders font plus avec moins. Chaque indicateur supplémentaire ajoute de la confusion au graphique et trop d’information tuent l’information. Il faut savoir qu’une grande quantité d’indicateurs:

1. Rendra vos graphiques illisibles
2. Augmentera l’opacité de votre jugement en vous gavant d’information.
3. Augmentera la possibilité de vous donner des signaux contradictoires.
4. Ce ne sera pas esthétique…

Les indicateurs n’ont rien d’essentiels. Personnellement, je m’en passe et possède un taux de réussite de 80%. Je ne dis pas que vous devez supprimer tous les indicateurs, mais les limiter à un maximum de 2 à la fois sur un graphique me paraît adéquat.
En ce qui me concerne, j’utilise simplement des graphiques “chandelier”, que je sous-poudre avec quelques lignes de soutien et de résistance. Et c’est tout!

Attention Le trading demande du temps et peut s’avérer très dangereux pour vos finances, songez donc à utiliser un Compte de démonstration avant pour vous entrainer.

Les bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger dans l'analyse du Forex

Les bandes de Bollinger mesurent simplement la volatilité du marché. Lorsque le marché est calme, les bandes se contractent et lorsque le marché bouge, les bandes se déploient. On mesure alors la force d’écartement pour analyser l’intensité du mouvement que le cours du marché est en train de prendre.

Les bandes de Bollinger nous montrent l’amplitude des mouvements des prix par rapport à sa moyenne mobile, comme dans l’exemple ci-dessous:

Comme vous pouvez le voir on distingue trois lignes sur ce graphique, chacune d’entre elles vous indique :

La moyenne mobile: simple ligne représentant le prix moyen sur une période par défaut généralement fixée à 20 jours. Elle se situent au centre du graphique.

L’extérieure des bandes: mesure l’écart de cette ligne avec sa moyenne mobile. Le réglage par défaut est habituellement de 2, à savoir: 2 écarts types de la moyenne mobile.

Remarque: afin de rendre les ninjas débutants encore plus perplexes, certains graphiques ne vont montrer que les deux lignes à l’intérieur de la bande et pas la ligne de la moyenne mobile.

Exemple d'utilisation des bandes de Bollinger
Exemple d’utilisation des bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger sont vraiment très simples à utiliser car très visuelles. Il suffit de guetter les écarts. Voyons donc comment les utiliser dans votre stratégie de trading.

Trader sur le Forex avec les bandes de Bollinger

Il y a deux manières principales de traiter avec les bandes de Bollinger: soit par une pression ou soit par un rebond.

La pression

Que ce soit le tube de dentifrice, le tuyau d’arrosage ou même une saucisse, si vous les pressez assez longtemps, à un moment donné il va se vider de sa substance.

Et la pression de Bollinger c’est exactement cela; une rupture brutale de la volatilé vers le haut ou le bas, après une période de consolidation des prix.
Dans l’exemple ci-dessous, le prix a été confiné dans une fourchette étroite pendant environ deux heures. Enfin, une chandelle baissière s’est créée à la clôture en dehors de la bande inférieure, tout naturellement le prix a fait une chute immédiate .. facile prise de pips!

Le rebond

Les bandes de Bollinger, en particulier avec des délais plus prononcés, ont tendance à servir de première ligne de support ou de résistance. Ainsi, lorsque les prix ont atteint le bord de la bande, ils ont tendance à rebondir vers le centre. La bande du milieu (qui est la moyenne mobile simple) peut également se transformer en un niveau de soutien ou de résistance.
Les rebonds ont tendance à mieux fonctionner dans un marché où les prix vont rebondir entre le support et les zones de résistance.

Attention Le trading demande du temps et peut s’avérer très dangereux pour vos finances, songez donc à utiliser un Compte de démonstration avant pour vous entrainer.

Petit point sur les indicateurs techniques

point-indicateurs-techniques

Bon, certains aspects de ce qui va suivre sera très basique et va probablement vous rappeler de vagues et lointains souvenirs, quand vous fréquentiez encore les classes de mathématiques. Cependant, il est important que vous compreniez les différents types de graphiques car c’est avec eux que la plupart des professionnels travaillent.

Un indicateur est un programme (ou un algorithme) qui lit l’historique des graphiques et utilise ces informations afin d’indiquer la probabilité de ce qui pourrait arriver. Il envoie des signaux pour savoir le moment d’entrée et de sortie du marché. Il peut également vous dire quand il ne faut rien faire du tout, bref ils peuvent indiquer tout un tas de choses.

Malheureusement si les indicateurs étaient la seule réponse, il n’y aurait plus de marché et que des histoires à succès.

Dans un monde idéal, nous choisirions un indicateur avec lequel nous nous sentons à l’aise et ne traiterions que par les signaux qu’il nous enverrait. Mais nous ne vivons pas dans un monde idéal et tous les indicateurs ont leurs limites (certains traders d’ailleurs n’utilisent aucun indicateur technique). Les chartistes (les traders qui traitent avec l’aide de graphiques) utilisent plus d’un indicateur le plus souvent et sont tous à la recherche de la combinaison parfaite pour leur tenter de prédire l’avenir. Cependant, comme des indicateurs différents peuvent donner des résultats contradictoires, la prudence est de mise. Le problème augmente encore plus si vous ne comprenez pas vraiment les messages qu’ils vous transmettent.

Comme nous l’avons dit, les indicateurs sont des programmes informatiques, et de ce fait ne tiennent pas en compte le jugement, ce qui est la clé bien entendu, du succès des transactions sur le marché des changes. N’oubliez pas que le meilleur outil à votre disposition se trouve entre vos oreilles. Malheureusement, de nombreux débutants (et même certains traders expérimentés) ne prennent pas le temps d’apprendre la fonction propre de chaque indicateur, et suivent aveuglément les différents signaux sans en comprendre réellement la signification.

Pourquoi utiliser des indicateurs ?

S’ils sont utilisés correctement, les indicateurs peuvent compléter l’analyse et appuyer la lecture des graphiques. Tout en essayant des indicateurs différents, ou une combinaison de ceux-ci, vous apprenez à savoir quel est le plus adapté à votre style de travail et vous aide à prendre vos décisions.

Si votre choix se porte sur un indicateur unique, vous allez savoir, en peu de temps, ce qu’il va vous apporter, comment il reflète et prédit les prix sur le marché. Après cela, vous pouvez développer votre propre jugement afin d’interpréter les signaux donnés. Si cela vous semble une tâche trop difficile de maîtriser les innombrables indicateurs existants, il vous reste le choix, à l’instar de la plupart des traders, de restreindre le nombre à une vingtaine des plus communs et d’en choisir que quelques uns tels que: la moyenne mobile, Stochastique, MACD, etc

Notez que plus on multiplie les indicateurs et plus l’information devient floue. Un bon moyen de débuter étant d’utiliser les points de support et de résistances ainsi que les bandes de Bollinger. On y reviendra très prochainement.

Attention Le trading demande du temps et peut s’avérer très dangereux pour vos finances, songez donc à utiliser un Compte de démonstration avant pour vous entrainer.

Ne pas traiter la bonne paire de devises

ne-pas-traiter-la-bonne-devise

Au cours de ces nombreuses années, j’ai été entouré de traders – avec qui je collabore aujourd’hui – et actif sur les marchés financiers. Je sais, par expérience, que la plupart des débutants ont un réel problème à admettre qu’ils ont tort.

Je sais aussi qu’ils ont probablement eu ce handicap avant de se lancer dans la carrière de trader et, loin de moi, l’idée de jouer les psychiatres. Pardonnez mon égoïsme, mais mon travail consiste à enseigner comment fonctionnent les marchés et non d’analyser le comportement de mes clients ou les réactions du marché plus qu’il n’en faut.

Évidemment, ne pas admettre d’avoir tort va, sans aucun doute, être dommageable sur un compte de trading. Mais le problème le plus fréquent avec les personnes atteintes de ce “handicap” est qu’ils ne sont pas impliqués avec leur propre argent. Ma conclusion est que, s’ils traitaient et perdaient ce dont ol leur appartient, ils auraient plus de facilité à admettre qu’ils ont tort. Il n’existe pas de meilleure thérapie que de voir, en fin de journée, le solde négatif de son compte. Pour quelqu’un qui a peur de perdre, ne pas prendre de positions peut être une bonne chose, car cela l’empêche de perdre. La peur de perdre sera la plupart du temps une assurance que gagner de l’argent n’est qu’illusoire, mais cela pour le moins, ne le laissera pas sur la paille.

J’ai toujours été étonné par ce trait de caractère, très répandu, qui empêche d’admettre que nous avons tort, d’autant que, comme vous pouvez l’imaginer, le prix à payer est que nous perdons beaucoup de temps précieux. Le vieil adage: « l’erreur est humaine » prend là toute sa signification. Une meilleure réponse, je crois, se trouve dans le conseil que le parrain du jeune prince William lui a donné lors de son mariage. «Quand tu as tort, admet le rapidement, et quand tu as raison, tais-toi ». Nous pouvons adapter ce conseil à la pratique du marché en affirmant: «lorsque le prix vous est contraire, vendez rapidement. Lorsque le prix vous est favorable, ne faites rien, ne touchez pas à vos bénéfices.

Liens utiles
Se rendre compte des aspects psychologiques dans le trading demande du temps, songez à utiliser un Compte de démonstration avant pour vous entrainer.

La marge dans les transactions sur le marché des changes

marge-forex

Généralement on entend souvent dire les opérations de change sont dangereuses à cause de l’effet de levier élevé ou de la faible marge exigée pour ce genre d’opérations de trading. Je ne suis pas du tout à fait d’accord. Si vous avez intégré la gestion des risques dans votre stratégie de trading alors la question de la marge n’est plus vraiment importante, sauf, bien sûr, si vous décidez de ne pas y tenir compte et ainsi d’augmenter votre risque en plaçant des ordres avec un risque bien voulu et assumé.

Mais au fait, qu’est-ce que la marge dans les transactions de change?

Les transactions sur marge signifient qu’un opérateur n’est pas obligé de déposer le montant total représentant la valeur réelle de la position prise. Cela lui permet d’acheter une quantité de monnaie qui dépasse largement la valeur de son compte.

Cependant, c’est une pratique très répandue dans les opérations de change. Généralement, la taille des contrats dépasse ce que le trader a en compte. Mais cela empêche le trader de placer tout son argent sur une transaction, une sorte de quitte ou double, et de négliger les outils de gestion du risque.

Pourquoi l’effet de levier n’est pas vraiment important

Les Etats-Unis ont drastiquement réduit le ratio d’effet de levier qu’un opérateur de bourse est autorisé à utiliser. Ce raisonnement n’est pas difficile à comprendre, car pour les débutants, un effet de levier élevé peut conduire à la disparition de comptes en moins de temps qu’il faut pour le dire. Mais voilà … comme tout ce qui implique de l’argent, vous ne devriez pas opérer sur le marché des changes sans formation. On le dit et on le redit mais c’est la base du forex. Pas de formation ou d’entrainement, pas de trading.

Lorsque vous traitez, vous devriez le faire en vous appuyant sur une stratégie. Cela implique que vous savez exactement le maximum que vous êtes prêts à risquer par transaction. Ce montant doit être fixé et ne doit pas être changé (oui, ceci est valable pour tout le monde), à ​​moins que vous soyez « in the money » c’est-à-dire que la position a tourné à votre avantage.

Donc, savoir que vous êtes positionné avec un effet de levier de 100:1 ou de 20:1 n’a pas autant d’importance que de savoir que vous êtes prêt à risquer au maximum 20 pips dans la transaction. C’est à ce niveau que se situe votre risque et, conséquemment, l’effet de levier devient secondaire. Si votre risque fixé dépasse le montant de votre effet de levier, vous êtes soit:

  • 1 – Avec un trop grand nombre de positions ouvertes
  • 2 – ou vous n’avez pas suffisamment d’argent en compte

Vous devriez suivre continuellement le principe de base de gestion des risques qui veut que le risque maximum par transaction ne devrait pas dépasser le 5% de votre avoir en compte (où tout autre règle similaire, l’important étant de savoir définir une zone de risque maitrisée). La plupart des traders professionnels fixent cette limite à 1% -0,5% afin de garantir leur longévité dans le marché. Allez-y doucement, surement, prenez bien votre temps, éduquez vous, le plus grand danger du trader est le trader lui même.

Attention le trading comporte des risques importants. Avant de vous lancer, songez à utiliser un Compte de démonstration pour vous entrainer tranquillement et sans risques.

Pourquoi 90% des personnes perdent leur argent sur le marché du Forex

90 pourcent des gens perdent de l'argent sur le Forex

Malheureusement la plupart des gens perdent leur argent en s’essayant au trading. Voici comment la majorité des personnes qui souhaitent profiter des fluctuations appétissantes du marché des changes finiront un jour ou l’autre par échouer sur l’un des points suivants:

1. Gérez votre capital

Cela peut vous paraître stupide mais de nombreux traders “rentrent” sur le marché en ne sachant pourquoi, c’est à dire qu’ils placent un ordre d’achat ou de vente, sans avoir en tête un plan précis, ils ouvrent une position parce qu’ils voient simplement le marché bouger.

Le gros problème de ce genre de comportement, c’est que l’on ne considère aucunement la gestion de capital. A aucun moment ces personnes se sont posées les questions : sur quels éléments je base ma stratégie (et je les note), combien voudrais-je gagner ? combien suis-je prêt à perdre ?

La gestion de capital est impérative et doit être intégrée dans n’importe quel plan de trading. Avant d’ouvrir dans une position, analysez le contexte dans lequel vous vous apprêtez à le faire et assurez-vous de bien rationaliser votre comportement, le trading étant exactement à l’opposé des jeux d’argent.

2. Organisez vos sessions de trading

Trop trader est dangereux et résulte souvent d’un manque de plannification. Beaucoup de gens sont surpris d’apprendre que les meilleurs traders ne placent des positions qu’assez rarement car chaque action est bien pesée et analysée.

3. Ne laissez pas vos positions vous contrôler

Contrôlez la situation et maîtrisez vos émotions. C’est une grosse très fréquente que celle de se retrouver dans une position que vous ne pouvez pas raisonnablement gérer. Lorsque cela se produit, vous constaterez que cela affecte radicalement votre jugement.

4. Contrôlez vos pertes comme vos gains

Les meilleurs traders appliquent la plupart du temps le principe suivant : « je contrôle mes pertes, et je laisse courir mes gains ». Le fait est que la plupart des traders perdants font le contraire, et mettent une limite (take profit) sur leurs bénéfices mais en laissant courir leurs pertes (aucun stop loss).

Cela paraît simple à dire, mais il faut beaucoup de discipline pour trader correctement et sur du long terme, car il est difficile de contrôler ses émotions et ne pas changer de plan, que ce soit suite à une prise de profit ou non. Je vous invite également à lire notre article Etre prêt à perdre c’est être prêt à gagner.

5. Diversifiez votre portefeuille

Plutôt que d’exposer votre compte sur une seule paire de devises, assurez-vous de prendre des positions plus petites mais aussi de diversifier votre portefeuille sur plusieurs devises.

Concentrez-vous sur quelques paires et maîtrisez les au maximum. Chaque paire de devises a ses propres caractéristiques, apprenez à les connaître.