Les stop loss dans le trading du Forex

Stop Loss dans le trading du Forex

Les cambistes les plus efficaces sont ceux qui établissent des règles clairement définies par la gestion d’argent afin de se donner les moyens de contrôler leurs transactions. La gestion d’argent consiste à déterminer quel pourcentage de votre portefeuille global vous êtes disposé à risquer, à quel niveau placer un seuil de déclenchement et choisir la taille de la transaction.

Ça ressemble un peu à un tournoi de poker. Rarement vous verrez les joueurs pousser tous leurs jetons au milieu de la table sur un simple pari, car dans la plupart des cas, cela ne fait aucun sens. Si les joueurs de poker ne risquent qu’une partie de leur argent à la fois, c’est parce qu’ils savent qu’en cas de perte, ils auront une autre chance de gagner la prochaine main. D’autre part, si les joueurs de poker misent la totalité de leurs jetons sur une main, la seule façon certaine de participer à la prochaine, est d’avoir raison. C’est énormément de pression et vous devez avoir les bonnes cartes pour justifier un tel geste et même en possédant les cartes gagnantes, cela n’est pas la bonne stratégie.

Il ya trois règles de gestion d’argent à savoir afin de les intégrer dans votre stratégie:

● Laissez-vous toujours une quantité d’argent pour un autre jour de transaction
● Savoir ce que vous êtes prêts à risquer
● Savoir comment déterminer la taille de votre position
● Vous allez également en savoir plus à propos de l’un des outils du marché Forex le plus utilisé: l’ordre à seuil de déclenchement, plus connu sous l’appellation « stop loss »

Laissez-vous toujours une quantité d’argent pour un autre jour de transaction
Peut-être l’un des meilleurs conseils que vous pourriez recevoir. Peu importe si vous êtes dans le bon sens dans votre position, si vous vous laissez la chance pour un autre jour de transaction, vous allez toujours avoir une autre opportunité de gagner. Les deux règles suivantes sont complémentaires et vous aideront dans votre tâche de survie du lendemain, mais aussi longtemps que vous observez cette première règle, vous aurez déjà toutes les cartes en mains pour une bonne stratégie et cela sans jouer au poker.

La cupidité est l’unique facteur qui cause la perte de la plupart des cambistes. Lorsque les cambistes deviennent gourmands, ils ont tendance à prendre des risques inconsidérés. Ils passent aussi d’innombrables heures en essayant de trouver l’indicateur technique ou l’annonce économique qui fera leur richesse du jour au lendemain. Ils croient que s’ils ne suivent qu’un indicateur ou une annonce, ils n’auront plus jamais besoin de s’inquiéter de quoi que ce soit d’autre étant donné qu’ils auront trouvé la formule magique. Ils appellent cela leur «secret» de l’investissement.

Malheureusement, tout ce temps perdu et toute cette espérance mal placée sont d’avance une cause perdue tout simplement parce qu’il n’y a pas de secret. Bien sûr, ils peuvent identifier un indicateur technique qui offre des rendements exceptionnels pendant quelque temps, mais les marchés évoluent et bientôt un autre indicateur le remplacera et ainsi de suite. Ceci est également valable pour une annonce économique que tout le marché suivait attentivement au cours des derniers mois et faisait leur succès. Mais une fois encore, le marché va changer, et ils seront quittes pour rechercher une nouvelle donnée. Pour éviter ces frustrations, nous allons aborder le marché par une approche différente. Nous devons prendre en considération que le marché n’est pas statique et prendre à notre avantage ces changements au lieu de les ignorer.

Savoir ce que vous êtes prêts à risquer

Cette règle est la clé de voûte du conseil précédent. Si vous ne prenez pas plus de risque qu’il ne faut aujourd’hui, vous savez que vous laissez suffisamment de fonds sur votre compte afin de participer au marché le lendemain. Comme on ne sait jamais ce qui va se passer dans le marché, vous ne voulez pas risquer tout votre capital sur une position.

La première chose à faire est de déterminer quel pourcentage de votre compte, vous êtes prêt à perdre (notez que je n’utilise pas le mot risquer) sur une position. Une fois votre décision prise, le reste n’est plus qu’une simple formule mathématique. En règle générale, la plupart des cambistes sont à l’aise en risquant environ 2 pour cent du total de leur compte sur une transaction. Bien que cela soit un ordre de grandeur personnel, vous aurez besoin de déterminer si vous voulez être plus agressif ou conservateur avec votre compte. Mais pour résumer – éviter d’aller aux deux extrêmes. Si vous voulez être plus agressif, la fourchette de risque peut aller de 2 à 5 pour cent. Si, au contraire, vous voulez être plus prudent, la fourchette descend au niveau de 1 à 2 pour cent. L’équilibre est subtil: si vous prenez trop de risques, vous ne serez probablement pas là bien longtemps. Si, au contraire, vous risquez trop peu, vous ne gagnerez pas suffisamment.

Lorsque vous avez déterminé le pourcentage de votre compte que vous vous risquez, tout ce que vous avez à faire est de l’inclure dans l’équation suivante:

Solde en compte * votre pourcentage risque = montant que vous voulez risquer

Voici un exemple concret. Imaginez que vous avez un compte de 50 000 $ et que vous voulez risquer 2 pour cent de cette somme sur une transaction. Si vous faites le calcul, vous verrez que vous ne devez pas risquer plus de 1000 $ sur une position.

C’est le montant maximum que vous voulez risquer par position. Le total de votre risque peut être supérieur à ce montant si vous êtes engagés sur plus d’une position. Si vous avez trois positions ouvertes, votre risque total s’élèvera à 3000$, soit mille par position.

Déterminer la taille de votre position

La taille de votre position est, par exemple, le montant d’une devise que vous achetez lors d’une transaction. Une fois que vous avez déterminé votre prise de risque, vous devez savoir comment configurer votre ordre afin que vous ne risquiez pas plus que la limite que vous vous êtes fixée. Il ne sert à rien de fixer votre tolérance au risque pour ensuite ouvrir une position qui ne respecte pas votre configuration.

Pour déterminer la taille de votre position, la première chose est de savoir où vous allez mettre votre stop loss (qui fait l’objet du prochain paragraphe). Lorsque vous avez déterminé le niveau auquel placer votre stop loss, vous devez calculer combien il y a de pips entre le point d’entrée de votre position et le point où vous allez placer votre stop loss. Maintenant, tout ce que vous avez à faire est de calculer ce montant en utilisant une autre équation simple qui s’appuie sur l’équation que vous venez d’utiliser pour déterminer le montant à risque.

Le montant que vous voulez risquer / (pips à risque * valeur par pip) = taille de votre position

Savoir exactement quelle est la taille de votre position vous aidera à éliminer l’un de vos pires ennemis en tant que trader: la peur. Les cambistes qui ne calculent pas correctement la taille de leurs positions sont constamment inquiets parce qu’ils peuvent perdre plus sur leur compte que ce qu’ils avaient déterminé. Les décisions que vous prenez sont plus logiques et les choix que vous faites plus judiciables si vous pouvez enlever le poids de la peur.

Les ordres stop-loss

Un ordre stop-loss est une limite de déclenchement qui s’effectue automatiquement si la paire de devises atteint un prix spécifié. Les ordres stop-loss vous permettent de protéger votre compte de trading, même lorsque vous n’êtes pas devant votre ordinateur.

Lors d’un achat d’une paire de devises, vous allez placer un ordre stop-loss, quelque part en dessous du prix actuel pour vous protéger au cas où la paire de devises se retourne et commence à baisser. Si vous vendez une paire de devises, vous allez placer un ordre stop-loss, quelque part au-dessus du prix actuel pour vous protéger au cas où la paire de devises se retourne et commence à monter.

Voici un exemple concret. Imaginez que vous achetez de l’EUR / USD à 1,4000. Vous remarquez qu’il ya un fort soutien à environ 50 pips en dessous de ce niveau, soit à 1,3950. Vous concluez que si l’EUR/USD casse ce niveau, il ira très probablement beaucoup plus bas. Comme vous avez acheté la paire de devises et vous allez perdre de l’argent si elle se déplace plus bas, vous décidez que vous ne voulez plus avoir de position si l’EUR / USD passe en dessous de 1,3950. Afin de protéger votre position, vous placez un ordre stop-loss à 1.3940 qui automatiquement vend votre position si l’EUR / USD atteint 1,3940, indépendamment de l’heure qu’il est, de l’endroit où vous êtes, du temps qu’il fait. L’EUR / USD touche 1,3940, la vente sera automatiquement effectuée clôturant ainsi votre position et votre risque.

Les ordres stop-loss assurent une sécurité lors de transaction et ils jouent un rôle essentiel dans les décisions de gestion d’argent. Vous ne devriez jamais avoir de position ouverte sans avoir pris soin de placer une limite stop-loss .

Liens utiles
Se rendre compte des aspects psychologiques dans le trading demande du temps, songez à utiliser un Compte de démonstration pour vous entrainer.

Article écrit par Sebastien Duthilieul

Conseiller financier dans un fond d'investissement européen, je trade sur le marché des changes depuis maintenant 6 ans. J'organise aussi régulièrement des séances individuelles de coaching en risk management. Je vous propose ici des astuces simples pour améliorer votre gestion du stress et adopter la bonne attitude dans le monde intense des échanges de devises.